Journal n°161

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire
Le journal n°161 est paru ! Pour y accéder, cliquez sur la Une…

Au sommaire ce mois-ci :

- GREVE DES FEMMES, le 8 mars, on se prépare!

- Des démissions en augmentation

- Suppression des heures dans les lycées et collèges : la mobilisation se met en place!

- Carte scolaire : une rentrée 2019 inacceptable pour Sud Education

Suppression des heures dans les lycées et collèges : la mobilisation se met en place!

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire
Rassemblement aujourd'hui enseignants-parents au collège Rosa Parks à 17h30 pour camper
 
Collégiens et professeurs touchés dans l’exercice de leurs fonctions par des conditions de travail et d'accueil toujours plus dégradées! 
Classé en REP+ (Zone d'éducation prioritaire, le collège Rosa Parks voit sa dotation horaire fortement diminuée. L'établissement perdra 43h d'enseignement, l'équivalent de deux postes et demi de travail, qui se ressentira par des heures supplémentaires pour les professeurs et des effectifs alourdis encore une fois. Les professeurs déplorent des conditions de travail dégradées, passant davantage de temps à faire de la discipline au lieu de s'attarder sur le suivi des élèves les plus en difficultés. 
 
Cette politique signe la fin de l'éducation prioritaire!
 
Le personnel se mobilise : lettre aux parents, interpellation du député de circonscription, du DASEN, de l'Inspecteur académique, conférence de presse à 17 heures aujourd'hui, suivi d'une occupation de l'établissement. Un pré-avis de gréve est déposé à partir de lundi 4 février jusqu'aux vacances. 
 
Pour suivre la mobilisation : événement facebook
 
Au lycée Lamarck à Albert
 
Au lycée, la dotation diminue, c'est 40 heures, une classe et un poste qui sont supprimés. La réforme du lycée se fait sans aucun moyen! 
Suite à une audience au Rectorat infructueuse, la mobilisation s'organise. Une motion pour le CA est déposée, l'interpellation du maire a permis son soutien, avec courrier à la Rectrice et à Xavier Bertrand. Une réunion est prévue, le 26 février, avec les parents d'élèves et la presse dans les locaux de la mairie.
 
L'impact humain et scolaire de ces politiques en sera catastrophique. Tous les dispositifs mis en œuvre pour faire progresser les élèves: dédoublement des classes, co-intervention, dispositif de soutien en faveur des élèves à besoins, ne pourront plus être assurés. 
 
Sud Éducation soutien et encourage  les différents établissements à se mettre en lien pour élargir les mobilisations et porter collectivement les revendications.  Si vous avez des informations, concernant des mobilisations, des réussites ou besoin de soutien : informez-nous! 
 
Sud Éducation revendique:
-plus de moyens humains et financiers pour permettre la réussite de tous les élèves
-des effectifs de classe ne dépassant pas 20, 16 en Zone Prioritaire, et 12 en Segpa 
-des temps de concertations entre les équipes éducatives pour de vrais dispositifs d'aide et de prévention

17 et 24 janvier : contre les réformes, pour nos moyens

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire

17 et 24 janvier : contre les réformes, pour nos moyens - Tract de la fédération SUD éducation

La préparation de la rentrée 2019 commence maintenant. Au menu : 3550 suppressions de postes et mise en oeuvre des contre-réformes. L’heure est à la mobilisation.

Suppressions de postes

SUD éducation a voté contre les réformes du Lycée général et technologique (LGT), du Lycée professionnel (LP) et du Bac en Conseil supérieur de l’éducation. Et pour cause, l’un des objectifs principaux de cette réforme est bien d’adapter le système éducatif aux suppressions de postes prévues par le gouvernement. Dans le LGT, la suppression de filière a bien pour conséquence de remplir au maximum les classes et donc de supprimer les postes d’enseignant-e-s. Dans le LP, la baisse des horaires disciplinaires va se traduire par une coupe de 2600 suppressions de postes.

Un projet éducatif inégalitaire

Les contre-réformes menées au pas de charge n’ont pas comme seul objectif de supprimer des postes. Elles mettent également un projet politique inégalitaire. La carte des spécialités dévoilée met en oeuvre une inégalité dans l’accès à l’offre de formation. Les réformes ont également pour but d’adapter le système éducatif au marché du travail : démantèlement du lycée professionnel au profit de l’apprentissage, sélection à l’entrée à l’université avec Parcoursup.

Contre la deuxième HSA imposée

Sur les suppressions de poste prévues, 2085 seront converties en heures supplémentaires. Pour qu’elles soient absorbées, le ministère a décidé brutalement d’imposer une deuxième heure supplémentaire aux enseignant-e-s. SUD éducation refuse cette surcharge de travail, dont nous rappelons qu’elle ne constitue pas du salaire, car elle ne contribue pas à la retraite ni à l’assurance-maladie.

Avec les stylos rouges, portons nos revendications

Les « stylos rouges », personnels de l’éducation national réunis depuis le mois de décembre principalement sur les réseaux sociaux, portent des revendications en opposition à la politique du gouvernement. SUD éducation met son outil syndical, notamment son préavis de grève reconductible, à disposition de tous les personnels s’oppsant aux réformes Blanquer.

SUD éducation appelle à :

- se mobiliser le 17 janvier et à se mettre en grève partout où c’est possible
- débattre en Assemblée générale de la grève et de sa reconduction
- se mettre massivement en grève le 24 janvier

 

Fil RSS des articles de ce mot clé