Communiqué de l'AG des professeur-e-s de philosophie de l'académie d'Amiens

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire

Face à l'absence de réponse du ministre Blanquer, les enseignant-e-s de philosophie de l'académie d'Amiens, réuni-e-s en assemblée générale le 27 juin 2019 à la suite de leur réunion d'harmonisation pour les corrections des copies du bac, continuent à revendiquer dans l'immédiat :

  • le maintien du baccalauréat national avec des épreuves finales ;

  • une augmentation des moyens matériels et humains accordés au service public d'éducation ;

  • des classes à 25 élèves maximum.

    Plus généralement, ils demandent toujours :

  • le retrait des réformes des lycées et du baccalauréat ;

  • le retrait des projets de loi « école de la confiance » et « transformation de la fonction publique ».

    Pour obtenir satisfaction :

  • elles et ils maintiennent leur décision de se mettre en grève reconductible le 3 juillet avec rétention des notes des copies du bac, et de se rassembler devant le rectorat d'Amiens à 10 h puis de se réunir en AG pour décider des suites de leur action ;

  • elles et ils ont décidé de ne rendre ni les notes ni les copies des candidat-e-s ce 3 juillet ;

  • elles et ils se sont prononcés en faveur de la reconduction de la grève le 4 juillet, en cas

    d'absence de réponse de la part du gouvernement ;

  • elles et ils se sont engagé-e-s à constituer une caisse de grève interdisciplinaire afin de venir en aide à celles et ceux de leurs collègues qui décideraient de poursuivre durablement l'action dans les semaines et mois à venir.

    L’AG des professeur-e-s de philosophie de l’académie d’Amiens envoie un appel à la rétention des notes à tout-e-s les collègues de toutes les disciplines partout en France, afin de remporter enfin la victoire contre ces politiques qui entendent détruire le service public d’éducation.

    Elle appelle tout particulièrement les collègues correcteurs du bac de l'académie à rejoindre le rassemblement prévu devant le rectorat d'Amiens lundi 1er juillet à

    10 h, puis l'AG interdisciplinaire qui la suivra à 11 h au local de l’Union syndicale Solidaires (3-5 rue Godris à Amiens), afin d'organiser toutes et tous ensemble la journée du 3 juillet.

    Nogent-sur-Oise, le jeudi 27 juin 2019

    Nous ne sommes pas seul-e-s ! Le compteur de copies retenues, actualisé sur le compte twitter Unbacdebacle: https://twitter.com/Unbacdebacle201.
    (actuellement, 81574 promesses de rétention de copies !)

 

REPORT DU BREVET DES COLLEGES : ON POURSUIT LA MOBILISATION LE 1ER JUILLET !

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire

A la suite de l’Assemblée générale des personnels réunie à Amiens le 17 juin, qui a appelé tous les personnels de la maternelle à l’université (enseignants de collège, de lycée, de LP, de l'Université, PE, AED, AESH, personnels administratifs, du public comme du privé, relevant du ministère de l'éducation nationale comme de celui de l'agriculture...) à poursuivre et amplifier la grève lors des surveillances d’examens, les organisations CGT Éduc'action de Picardie, Sud éducation 80 et 60, FSU 60 et 80, SNES 80, SNUIPP 80, la CNT-STE 80, le SNALC Picardie appellent tous les personnels à faire grève les jours d’épreuve ponctuelle des voies professionnelles, technologiques et générales: corrections sur site, oraux, délibérations de jury....

Elles appellent en particulier tous les personnels à faire du LUNDI 1ER JUILLET, jour du début des épreuves du Brevet des collèges (DNB et DNB pro) reporté en raison de la canicule, un temps fort pour établir le rapport de force avec le gouvernement :

- LE 1ER JUILLET, TOUTES ET TOUS EN GRÈVE
- RASSEMBLEMENT À 10 H DEVANT LE RECTORAT, SUIVI D'UNE AG.

Plus largement, elles appellent à massifier et amplifier les actions de grève dans la période, tout comme les actions de solidarité à l’égard des personnels grévistes, afin d'obtenir :

– une augmentation immédiate des salaires pour toutes et tous, en particulier les plus précaires ;
– le retrait sans condition des réformes du bac et des lycées ;
– le retrait pur et simple du projet de loi dit « pour l’école de la confiance », et du projet de loi dit de « transformation de la fonction publique ».

PUISQUE LE MINISTRE NE NOUS ENTEND TOUJOURS PAS, IL FAUT POURSUIVRE L'ACTION !

Grève et boycott des examens se poursuivent et s'amplifient

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire
Après une réussite de la grève des épreuves du Baccalauréat le lundi 17 juin, un appel intersyndical a été lancé pour poursuivre le boycott des examens , au niveau des collèges le jeudi 27 juin, date du début des épreuves du Brevet.
 
Mais cette journée appelle aussi à mobiliser l'ensemble du personnel éducatif de la maternelle à l'université.
 
Sud Éducation met à votre disposition un dossier sur la grève des examens: pourquoi, comment? afin de se mobiliser efficacement et sereinement! Toutes les infos ici
 
Cette date est aussi celle choisie pour une journée de mobilisation contre la loi de transformation de la fonction publique, pour défendre l'avenir du service public, de ses agents et de ses usagers.
 
Contre les réformes Blanquer, la mobilisation demeure
 
Le texte initial de la loi Blanquer ayant été débattue le 13 juin dernier, celui-ci a été largement modifié sous l'effet de la contestation des enseignants, des syndicats et des représentations de parents d'élèves : l'EPSF n'est pas réapparu, l'autorité du directeur d'école/l'annualisation des services enseignants/la formation obligatoire sur temps libre ont été supprimés. Il reste quelques 
 
Cependant la circulaire de la rentrée de l'école primaire publié dans le BO du 29 mai a pour cible particulière l'école maternelle. La priorité nationale à l’enseignement des « fondamentaux » y est martelé et se résume aux seuls « Lire, écrire, compter et respecter autrui ». Cette note de service qui contredit en partie les programmes publiés par arrêtés en  2015 n'a donc pas de valeur juridique (c'est le texte "supérieur", l'arrêté, qui fait référence dans ce cas là).
Sud Éducation appelle les collègues à boycotter cette note de service réactionnaire qui met au pas les enseignants et qui se fait dans une totale méconnaissance des savoirs et des apprentissages des élèves.
 
Sud Éducation appelle les enseignants à exercer pleinement leur liberté pédagogique et revendique la suppression des évaluation nationales imposées aux élèves et aux personnels.
En pièce jointe, un texte de Sud Educ 63 à diffuser largement autour de vous sur cette circulaire de rentrée.
 
 
Sud Éducation revendique: 
-une augmentation immédiate des salaires pour toutes et tous et en particuliers pour les plus précaires
-la titularisation des tous les personnels de l’Éducation Nationale (AESH/AVS, profs contractuels...)
-le retrait sans condition  des réformes du Bac et du Lycée
-Le retrait de la loi ORE et Parcours Sup
-Le retrait  pur et simple de la loi dite "pour l'école de la confiance" et du projet de loi dit de "transformation de la fonction publique

GREVE DES EXAMENS : POURSUIVRE ET AMPLIFIER LA MOBILISATION !

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire

Appel de l’Assemblée générale de grévistes en Picardie

On comptait un nombre significatif de grévistes parmi les personnels convoqués pour la surveillance de la première journée du baccalauréat le 17 juin 2019. Cette journée est un succès !
L’Assemblée générale des personnels réunie à Amiens le 17 juin appelle tous les personnels de la maternelle à l’université (enseignants de collège, de lycée, de LP, de l'Université, PE, AED, AESH, personnels administratifs, du public comme du privé, relevant du ministère de l'éducation nationale comme de celui de l'agriculture...)
à poursuivre et amplifier la grève lors des surveillances d’examens.

L'AG appelle aussi tous les personnels à FAIRE GRÈVE LES JOURS DÉPREUVE PONCTUELLE DES VOIES PROFESSIONNELLES, TECHNOLOGIQUES ET GÉNÉRALES : corrections sur site, oraux, délibérations de jury... ;

et à SE METTRE TOUTES ET TOUS MASSIVEMENT EN GRÈVE JEUDI 27 JUIN, JOUR DU DÉBUT DU DNB, temps fort pour établir le rapport de force avec le

gouvernement.
Rassemblement devant le rectorat le 27 juin à 10 h, suivi d'une AG.

Plus largement, nous appelons à massifier et amplifier les actions de grève dans la période, comme les actions de solidarité à l’égard des personnels grévistes, afin d'obtenir :

– une augmentation immédiate des salaires pour toutes et tous, en particulier les plus précaires ;
– le retrait sans condition des réformes du bac et des lycées ;
– le retrait pur et simple du projet de loi dit « pour l’école de la confiance », et du projet de loi dit de « transformation de la fonction publique ».

Rejoignez-nous, c'est le moment où jamais !

Appel soutenu pour le moment par : SUD éducation, CGT éduc’action de Picardie, CNT-STE 80, SNUEP académie d'Amiens, SNALC Picardie, le SNES-FSU 80, la FCPE de la Somme.

Fil RSS des articles de cette catégorie