On veut faire la grève des examens, comment ça marche ? On risque quoi ??

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire

On veut faire la grève des examens, on risque quoi ?

Avec la mobilisation contre la réforme Blanquer et la lutte contre la baisse des moyens, la question se pose de faire la grève des examens. L’administration et les chefs n’hésitent pas à faire peser la menace de sanctions et de réquisition sur les camarades qui voudraient se mobiliser en ne faisant pas passer les examens.

SUD éducation 80 se propose de faire un bilan :

En pratique ça veut dire quoi ?

Le droit de grève est constitutionnellement garanti mais s’exerce dans le cadre des lois et règlements qui l’encadre. Dans le contexte d’une grève, les fonctionnaires ou agents publics ou des salariés d’entreprises peuvent se voir réquisitionner sur ordre du Préfet qui prend un arrêté de réquisition.

En pratique c'est très compliqué pour le rectorat d'utiliser cette excuse car il devrait pouvoir prouver la necessité de la réquisition et obtenir un ordre de réquisition, ce qui n'est jamais arrivé à l'EN.

La seule conséquence c'est la perte d'1/30 de mon salaire par jour de grève.

Et donc si dans mon établissement on décide en A.G. de ne pas faire passer les examens ?

Si j’ai reçu une convocation et on nous met la pression : Rappeler la loi et indiquer que le droit de grève est un droit constitutionnel exercé légitimement. L’administration est impuissante.

Et la réquisition alors ? 

En pratique la réquisition est possible mais elle n’a jamais été utilisé dans l’éducation nationale. Pour qu’elle soit possible il faut une demande du préfet et un ordre du ministre. 

Donc si on me remet une réquisition :

D’abord vérifier qu’il s’agit bien d’une réquisition et pas d’une simple convocation.

Ensuite :
→Prendre sans délai contact avec le syndicat local et/ou la federation SUD éducation pour voir la suite à donner et la légalité de celle-ci.

SUD éducation sera présent avec les camarades qui décideront de se mettre en grève lors des examens que ce soit contre le reforme Blanquer ou pour protester contre le retrait des moyens dans leur établissement comme c’est le cas au Lycée Siegfried du Havre dont le personnel s’est prononcé le 14 mai à 84% pour refuser de faire passer les examens.

 

Mobilisations avant les vacances !

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire
On relaie ici les différents rendez-vous proposés par les Gilets Jaunes Réfractaires du 80 pour cette semaine sur Amiens :
 
  • Vendredi 5 avril, 18h : rendez-vous au Mic-Mac, 2 rue Lescouvé à Amiens pour la première Assemblée Générale des Gilets Jaunes d'Amiens et alentours - ouvert et proposé à toutes et tous ! (https://www.facebook.com/events/2332697040293811) - ci-dessous, le mail envoyé par les Réfractaires du 80 invitant à l'AG, proposant l'ordre du jour et joignant les textes nationaux qui permettront d'ouvrir la discussion
 
Et pour suivre les actions et rendez-vous des gilets jaunes d'Amiens, rendez-vous toujours sur leur page Facebook Les Réfractaires du 80 (https://www.facebook.com/lesrefractairesdu80/) !
 
"On est là, on est là ! Même si Macron ne veut pas nous on est là ! Pour l'honneur des travailleurs, et pour un monde meilleur, même si Macron ne veut pas nous on est là !!"
 
Tou.te.s ensemble : On lâche rien !

Toutes et tous mobilisé-e-s le 04 avril !

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire
Personnels de l'éducation nationale, parents d'élèves, gilets jaunes...ont exprimé lors opposition au projet de loi Blanquer de "l'école de la confiance " le samedi 30 mars. 
 
Le 4 avril doit nous permettre de mobiliser plus largement encore pour être massivement en grève et en manifestation, et construire la grève reconductible ! 

SUD éducation appelle à :

• la constitution d’assemblées locales regroupant les personnels et les parent d’élèves des écoles, établissements scolaires pour se coordonner, 1er et second degré, organiser des actions en commun afin de construire la grève générale dans l’éducation par bassin géographique.
• la constitution d’une coordination nationale et la grève reconductible ;
• participer aux manifestations prévues le 30 mars, dans le cadre des calendriers de mobilisation décidés en AG ;
• se mettre en grève massivement la date du 4 avril ; à mettre en œuvre les actions décidées par les personnels, notamment les actions en direction des DSDEN et des rectorats.
• mettre en débat la grève et sa reconduction sur nos lieux de travail, dans toutes les écoles et les établissements, les AG locales.
• construire d’ores et déjà la grève des examens.
• avec les Gilets Jaunes, à continuer de lutter pour le partage des richesses, la transition écologique et la transformation sociale.

La déclaration d’intention de faire grève est à envoyer par mail avant lundi 1 avril avant minuit à votre Ien. Pour un exemple de lettre, suivre ce lien.

Actualités et mobilisations de la semaine 14/03/19

Rédigé par SUD Education 80 - - Aucun commentaire
15 mars dans la rue avec les lycéens
 
La lutte contre le dérèglement climatique ne peut plus attendre! Et ce sont les jeunes qui se mobilisent et appellent à une grève scolaire pour le climat le vendredi 15 mars!
 
C'est pour être "aux côtés des lycéens", que le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse choisit cette journée pour organiser des débats autour de la lutte contre le changement climatique, pour la transition écologique et le développement durable dans les lycées de 16h à 18h. Mais cette soudaine mobilisation ne cache en réalité que la peur du gouvernement de voir les lycéens dans la rue! Nous ne sommes pas dupes.
 
La fédération SUD éducation a donc déposé un préavis de grève couvrant l’ensemble des personnels de la maternelle à l’Université pour le 15 mars 2019.
 
La fédération SUD éducation soutient l’appel des enseignant-e-s pour le climat. 
 
Sud éducation appelle tous les personnels  à participer à la grève du 15 mars et à la marche mondiale pour la justice sociale et le climat le 16 mars! 
 
En pièce jointe le tract des revendications de Sud pour ces deux journées à diffuser le plus largement possible autour de vous. 
 
 
19 mars journée de grève interprofessionnelle et intersyndicale 
 
Le 15 mars marquera la fin du Grand Débat. Après les longues séances d’enfumage d’Emmanuel Macron,  des annonces devraient être faites. Pourtant aujourd’hui, rien ne laisse présager que les attentes exprimées dans la rue par les Gilets Jaunes et par les Syndicats soient entendues. 
Cette journée d'action interprofessionnelle  sera l'occasion d'une vaste mobilisation sociale et syndicale (Solidaires, CGT, FO, FSU, organisations lycéennes et étudiantes).
pour défendre des revendications communes: l'atteinte sans précédent à nos conditions de travail.
*pour plus de justice sociale (augmentation du SMIC, du point d’indice, des salaires), 
*pour plus de justice fiscale (taxez les hauts revenus, rétablir l’ISF et la flat taxe,supprimer le CICE...), 
*pour l’égalité des droits (égalité entre hommes et femmes et régularisation de tous les travailleur-euses sans papier), 
*pour des services publics présents partout y compris en région et dans les quartiers populaires et les emplois nécessaires pour les assurer, 
*pour le retrait des réformes gouvernementales en cours (casse de la fonction publique, des retraites, de l’assurance chômage) 
*pour le rétablissement d’une protection sociale répondant aux besoins de toutes et tous,
 
soyez nombreux à nous rejoindre le  mardi 19 mars, avec un rendez-vous prévu à 13h devant la Maison de la Culture pour un Rassemblement autour d'un pique-nique proposé par l'Assemblée Générale des établissements scolaires de la Somme!
 
 
25 mars nouvelle journée de mobilisation pour les écoles, collèges et lycées
 
Sud éducation initie une réunion intersyndicale académique pour soutenir l'appel lancé lors de l'AG du 13 mars qui a réuni des enseignants, des parents d'élèves, des syndiqués et des non-syndiqués , afin que nous soyons le plus nombreux possible et que nous ayons le plus de chances possibles de faire pression sur le Gouvernement, lors de cette journée d'actions.
Le lundi 25 mars (sur le modèle de l'action du 04 mars qui avait été une réussite) sera organisée une journée des établissements morts pour le 1er et second degré, suivie d'une Nuit des établissements (1er et second degré), à laquelle les parents seront conviés pour interpeller le Ministre. 
La presse locale et nationale sera alertée, un dossier de presse concernant les pertes de moyens dans l'Académie et les conséquences directes sur la qualité de l'enseignement pour les enseignants et les élèves sera rédigé.
D'ici le 18 mars, l'idée est de relayer les infos des différents établissements (écoles, collèges, lycées) qui ont été touchés par l'appel de l'assemblée générale et d' en faire part, en envoyant un mail à cette adresse educationendanger@laposte.net. Cette base de données pourra alimenter les infos donnés à la presse, nos boîtes syndicales, les réseaux sociaux afin de rendre le plus visible possible ces actions.
En pièce jointe et pour rappel, le tract de l'appel intersyndical.
 
SUD éducation revendique des moyens afin d’améliorer les conditions de travail de tous les personnels,la qualité d’accueil de nos élèves et une école égalitaire et émancipatrice pour toutes et tous.
Fil RSS des articles de cette catégorie