Les jeunes demandeurs d’asile scolarisés ne doivent plus dormir dans la rue !

Rédigé par SUD Education 80 -

Appel à un rassemblement devant la mairie le jeudi 26 octobre à 17h30, avant le conseil municipal

8 jeunes demandeurs d’asile scolarisés et tous mineurs  se retrouvent à la rue le week-end et durant les vacances au motif qu’il n’y a pas de place d’hébergement pour eux !
La prise en charge et la protection des mineurs est pourtant une obligation pour le Conseil Départemental.

Interpellé par ce manquement aux droits humains fondamentaux, l’Aide Sociale à l’Enfance répond qu’il n’y a pas d’argent pour les héberger et que le seul responsable est l’État mais ce motif n’est pas valable juridiquement, encore moins humainement !

Ces jeunes sont livrés à eux-mêmes et sont dans l’impossibilité d’appeler le 115 en tant que mineurs ; et le 115 est de toute façon déjà saturé ! Dans ces conditions comment suivre une scolarité normale ! Jeter à la rue du vendredi

SUD éducation dénonce cette situation insupportable et appellent tous les personnels de l’éducation à manifester leur solidarité avec ces jeunes et à exiger le respect élémentaire de leurs obligations par nos institutions.

Soyons nombreuses et nombreux à nous rassembler le 26 octobre, à 17h30 devant la Mairie d’Amiens à l’appel de Amiens Solidaires avec les migrants, du RESF, de la Boîte Sans Projet, de Femmes Solidaires, de l’union syndicale Solidaires 80 et de SUD éducation 80.

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.