Baisse des dotations dans les lycées Picards : suite

Rédigé par SUD Education 80 -

Compte-rendu du rendez-vous syndicats/Région

Lundi 7 novembre, nous nous sommes rendus à une réunion de présentation des nouvelles dotations régionales aux lycées. Pour avoir une petite idée de ce qui est à l’œuvre, écouter l’interview d’une adhérente de SUD éducation 80 ici :

Et n’hésitez pas à vous emparer de la motion à faire adopter en CA en fin d’article !

Ce fut trop long, car en 2h on a largement pu atteindre le dialogue de sourds entre des organisations syndicales qualifiées de « nostalgiques » et une élue secondée de gestionnaires administratifs qui répètent en boucle que le budget global ne baissera pas, mais qu’il sera moins tourné vers la culture et que, pour le moment il faut faire avec moins.

Les lycées doivent donc se débrouiller avec une enveloppe globale pour les prochains mois. C’est un tantinet stressant lorsque l’on sait que bientôt les lycées devront voter des budgets pour l’année entière…

Bon, vous me direz que ce n’est pas si grave, après tout, le budget global ne baisse pas donc les lycées vont forcément avoir de l’argent à un moment ou à un autre. Mais on ignore toujours (2 mois après la rentrée) comment et dans quelles mesures les lycées pourrons demander des fonds.

Trouver des financements pour les différentes activités des élèves est un peu comme un jeu de société. ll y faut jouer les bonnes cartes dans le bon ordre pour réussir à aider les élèves des familles pauvres à manger à la cantine tout en organisant des sorties éducatives. On peut en demander à l’État, la Région, aux communes, etc. Pour le moment la Région, joue avec des règles qu’elle est seule à connaître et qu’elle va peut-être encore changer…

Le plus beau c’est que l’on nous martèle que c’est grâce au dévouement de notre élue que les établissements picards doivent l’insigne honneur d’avoir de l’argent de poche pour fonctionner…

On nous a aussi garanti une réactivité sous 10 jours en cas de demandes du chef d’établissement pour une aide financière à destination d’un élève (achat de matériels par exemple). C’est un progrès immense lorsque l’on se dit que par le passé cette aide pouvait être attribuée directement par l’établissement et donc plus rapidement.

Il en résulte des échanges vagues, ponctués de formulations au futur. « l’idée, c’est », « rien d’arrêté », « a priori » et bien sur « la faisabilité financière ». Mais soyons rassurés, car « des dotations complémentaires vont arriver ».

Comme disait le regretté Charles Pasqua : les promesses n’engagent que ceux qui les croient.

Plus sérieusement, le cheval de bataille de notre nouveau président de Région, c’est l’emploi et c’est donc la nouvelle mission du lycée. On a donc appris qu’il fallait faire entrer les entreprises dans les établissements grace à des « Fab Lab » et des espaces de « Co-working » avec des imprimantes 3D et tout et tout…
Des machines modernes c’est bien, mais on l’a déjà expérimenté avec les ordinateurs, s’il n’y a pas du personnel qualifié embauché pour l’utiliser et l’entretenir, elles deviennent vite des presse-papier hors de prix. Et sur ce point, la vice-présidente est restée très évasive.

Au-delà de cette mauvaise gestion des effets d’annonce, la direction que prend la nouvelle Région avec l’équipe de Xavier Bertrand est claire. L’éducation qu’ils financeront aura pour finalité le sacro-saint Travail et l’apprentissage des règles des entreprises. La réflexion et l’apprentissage dans le seul but de se construire et de comprendre le monde, c’est bientôt fini au lycée.

Ceux qui en ont les moyens pourront toujours allers à l’université pour perdre leur temps à réfléchir et à se cultiver. Moralité :


Une motion à faire adopter en CA

SUD éducation invite les personnels des lycées à faire adopter en conseil d’administration une motion à l’appel de la FCPE, de la CGT, de l’UNSA, de la FSU et de SUD éducation, dont le texte est à récupérer ci-dessous :

Les commentaires sont fermés.