Sud Education de la Somme


BP713, 80007 AMIENS Cedex 1
tel port : 06 07 05 76 67

e-mail du syndicat : somme@sudeducation.org

Permanences le jeudi après-midi:
Nous téléphoner pour prendre RDV

Membre de : Fédération Sud Education


LE JOURNAL

Adhérer à Sud Education Somme

Stagiaire en Picardie

Lycées Professionnels

SUD EDUCATION PICARDIE

Vie professionnelle et défense du service public
 ::Les remplacements Fillon-De Robien
 ::Spécial Anti Heures supplémentaires

Interprofessionnelle - Solidaires

1er DEGRE

Luttes contre la précarité
 ::Dossier AE-TICE

R.E.S.F.

Agenda militant et statutaire

Le syndicat Sud Education de la Somme




4 juillet |
Journal 145 mai - juin 2016
27 avril |
Le congrès bisannuel de SUD-Éducation Somme aura lieu : Vendredi 29 avril 2016
27 avril |
Journal 144 mars - avril 2016
1er mars |
Journée de préparation du Congrès de SUD-Éducation Somme
1er mars |
Assemblé Générale SUD-PICARDIE
1er mars |
Assemblé Générale de préparation du Conseil fédéral
1er mars |
Journal 143 janvier - février 2016
2 février |
Dans la Somme, la rentrée 2016 s’annonce calamiteuse en lycée et continue à être problématique en LP
8 décembre 2015 |
ASSEMBLE GENERALE le JEUDI 14 JANVIER 2016 à 18H
7 décembre 2015 |
SOUFFRANCE AU TRAVAIL : QUELS OUTILS POUR AGIR ?



27 avril
Le congrès bisannuel de SUD-Éducation Somme aura lieu : Vendredi 29 avril 2016
au 7 rue Saint-Jacques à AMIENS, de 9:00 à 17:00

Matin
// Accueil
// Présentation du déroulement de la journée
// Adoption de l’ordre du jour
// Bilan des deux années écoulées
// Modifications statutaires
// Renouvellement du bureau
Après-midi
// Quelles orientations pour les deux ans à venir ?
// Invités (CIP / SUD-Éducation 59-62 /étudiant-e-s mobilisé-e-s / RESF)
// Convergence et actualités des luttes, perspectives

Lire la suite...


1er mars
Journée de préparation du Congrès de SUD-Éducation Somme
mardi 29 mars 2016

La journée de préparation du Congrès de SUD-Éducation Somme aura lieu mardi 29 mars 2016 au local 3-5 rue Godris à Amiens.

Le congrès n’ayant lieu qu’une fois tous les deux ans, c’est l’occasion de savoir où nous en sommes et de chercher à déterminer ensemble nos orientations. La journée de préparation du congrès a lieu exactement un mois avant le congrès, dont la date est fixée au 29 avril.

Vous trouverez ci-joint l’invitation à la journée de préparation !

Word - 42.5 ko
Convocation 29 mars 2016
Word - 12 ko
ASA 1er degré
Word - 11.5 ko
ASA 2nd degré
Lire la suite...


1er mars
Assemblé Générale SUD-PICARDIE
mardi 22 mars 2016

Une réunion/AG de SUD-Picardie regroupant les syndicats de l’académie, à savoir l’Aisne, l’Oise, et la Somme, se tiendra au lycée Jeanne Hachette de Beauvais mardi 22 mars.

C’est l’occasion de rencontrer les camarades des autres départements et d’envisager des perspectives communes.

Vous trouverez ci-joint l’invitation à cette réunion.

Word - 71 ko
Convocation 22 mars 2016
Word - 12 ko
ASA 1er degré
Word - 11.5 ko
ASA 2nd degré
Lire la suite...


1er mars
Assemblé Générale de préparation du Conseil fédéral
jeudi 17 mars de 14h à 17h

La prochaine assemblée générale du sudéducation de la somme se tiendra le jeudi 17 mars 2016 au local 3-5 rue Godris à Amiens.

Ci-joint, l’invitation qu’il vous faut transmettre avec une demande d’autorisation d’absence.

Word - 42.5 ko
Convocation AG 17 mars 2016
Word - 12 ko
ASA 1er degré
Word - 11.5 ko
ASA 2nd degré
Lire la suite...


2 février
Dans la Somme, la rentrée 2016 s’annonce calamiteuse en lycée et continue à être problématique en LP

Dotation Horaire Globale (DHG) pour les lycées de la Somme.

PDF - 183.6 ko
DHG Lycée Somme 16/17

Dotation Horaire Globale pour les Lycées professionnels de la Somme.

PDF - 174.4 ko
DHG LP Somme 16/17

Dotation Horaire Globale pour les collèges de la Somme.

PDF - 189.2 ko
DHG Collège 16/17
Lire la suite...


7 décembre 2015
SOUFFRANCE AU TRAVAIL : QUELS OUTILS POUR AGIR ?
Les lundi et mardi février 2015 à ALBERT

SUD-Éducation Somme organise un stage de formation syndicale consacrée à la souffrance au travail et aux outils qui permettent d’agir individuellement et surtout collectivement sur les causes.

Beaucoup de ces outils existent déjà, mais ils sont méconnus. L’objet du stage est de se les approprier dans le cadre de nos luttes pour l’amélioration des conditions de travail.

Pour s’inscrire :

Envoyez une demande officielle sous couvert de votre hiérarchie au plus tard le 30 décembre 2015.

Word - 36.5 ko
Modèle de demande de stage

Inscrivez-vous en envoyant un mail à l’adresse : somme@sudeducation.org / avec pour objet "Inscription stage CT Albert" afin que l’on puisse dénombrer les participant-e-s.

Télécharger l’affiche ici

Lire la suite...


4 novembre 2015
L’ÉCOLE : INSTRUMENT D’ÉMANCIPATION OU ROUAGE DU CAPITALISME ?
INFORMATION PRATIQUE

Dans ce document, vous trouverez toutes informations utiles sur le déroulement du stage.

PDF - 56.1 ko

Le lieu du stage se situe sur la route de Beauvais entre Dury et Hebecourt. Pour vous rendre sur le lieu du stage, vous avez la vue sur Street View ici et les différents itinéraire en partant de la gare d’Amiens ici.

Lire la suite...


16 septembre 2015
L’ÉCOLE : INSTRUMENT D’ÉMANCIPATION OU ROUAGE DU CAPITALISME ?
Les 12 novembre – 20 novembre et 1er décembre (avec Nico Hirtt)

SUD éducation 80 et l’Union syndicale Solidaires 80 organisent, en partenariat avec la Boîte sans Projet, un stage de formation syndicale interprofessionnelle.

Ouvert à toutes et à tous : syndiqué.e.s ou non, de l’éducation nationale ou non, salarié.e.s ou non.
La formation syndicale est un droit : il suffit de formuler par écrit votre demande de congé pour formation syndicale un mois à l’avance.
Possibilité de s’inscrire à une, deux ou trois journées.
LIEUX : AMIENS

Descriptif du stage :
L’école s’est toujours présentée comme un lieu neutre, au service de « l’intérêt général ». Pourtant, la sociologie et l’histoire montrent qu’elle fut, depuis l’origine, un élément central de toutes les luttes pour le pouvoir politique. Pourquoi ? Quels étaient les enjeux de ces luttes ? Quelle est la fonction de l’école dans le système économique et social capitaliste ? Comment l’école nous inculque-t-elle la réussite individuelle, le respect des consignes données et nous prépare-t-elle à l’acceptation d’un système ? Quelles sont les transformations récentes du système scolaire ? Comment les comprendre en lien avec la mise en concurrence des territoires ?
En partant de ces interrogations, et des réponses collectives qu’on peut leur apporter, nous tenterons de formuler des perspectives stratégiques visant une transformation du système éducatif et, avec lui, de la société !

Les mots clés :
école - capitalisme - transformation sociale - alternatives - désobéissance

Programme prévisionnel :

12 novembre : Socio-histoire de l’école. Quelle place pour les alternatives ?

20 novembre : Désobéir pour l’école : Pourquoi ? Comment ?

1er décembre : Hiérarchie des savoirs et hiérarchie sociale : Comment déconstruire et subvertir ? (avec Nico Hirtt)

Information et inscription (impérative) : somme@sudeducation.org / Boitesansprojet@gmail.com / 06 07 05 76 67

Téléchargez l’affiche du stage ici et diffusez la !

Word - 12.5 ko
Modèle congé formation 1er degré
Word - 12.5 ko
Modèle congé formation 2nd degré
Word - 12 ko
Modèle congé formation AED EVS AVS
Word - 12.5 ko
Modèle congé formation agents collectivités territoriales
Word - 12.5 ko
Modèle congé formation supérieure recherche
Word - 28.5 ko
Modèle congé formation privé
Lire la suite...


27 août 2015
TZR – Dites-non aux affectations illégales !

On le sait, la pratique est courante. Bien souvent, elle se pare même d’un semblant de légitimité grâce à l’envoi d’un courrier signé du Recteur lui-même invitant les collègues concernés à accepter tout et n’importe quoi (des affectations hors discipline par exemple…).

À ce jour, et avec l’entrée en vigueur des nouveaux statuts – Décret n°2014-940 du 20 août 2014 relatif aux obligations de service et aux missions des personnels enseignants exerçant dans un établissement public d’enseignement du second degré – les principaux types d’affectation illégales peuvent être de 3 sortes  :

• affectation hors de sa zone de remplacement,

• affectation hors de sa discipline,

• les remplacements complétés en cours d’année

Parce qu’elles ne peuvent se faire sans votre accord, parce qu’elles placent de nombreux collègues dans des situations impossibles et qu’elles se font au mépris du droit, il convient d’agir pour les dénoncer systématiquement.

SUD éducation Somme conseillera et accompagnera toutes et tous les collègues qui, confrontées à une telle situation, voudront contester leurs affectations.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Les textes concernant les TZR spécifiquement ne sont pas abrogés. Il s’agit principalement du décret n°99-823 du 17 septembre 1999 relatif à l’exercice des fonctions de remplacement dans les établissements d’enseignement du second degré

Article 3 : c’est le recteur qui procède à la nomination (pas les chefs). → On ne se déplace pas sauf si on a reçu un ordre écrit (mail pro, courrier).
Article 4 : On assure le service effectif de la personne qu’on remplace → très difficile donc de refuser les heures supp’… mais on peut négocier parfois avec le chef.
Article 4 : le RAD est définitif. Il ne change que quand on mute.
Article 5 : entre deux remplacements, les enseignants peuvent être chargés d’effectuer des "activités de nature pédagogique" dans l’établissement de RAD. Pas autre chose.

Pour les affectations hors-zone, c’est l’article 2, très flou. Il faut se référer à la note de service 99-152 du 7 octobre 1999 (NOR : MENP9902134N – B.O. N°36 du 14 octobre 1999) :

"En cours d’année scolaire, les intéressés peuvent être amenés à intervenir au sein d’une zone de remplacement limitrophe à leur zone d’affectation. Vous veillerez à ce que ces interventions s’exercent dans un rayon géographique compatible avec l’établissement de rattachement. En tout état de cause, ces interventions devront, dans toute la mesure du possible, tenir compte des contraintes personnelles des professeurs concernés. Vous rechercherez l’accord des intéressés pour les affectations de cette nature."

Conséquences :

• pas d’AFA à l’année hors-zone.
• Rayon géographique compatible : à +60 km c’est tangent, à +80km, les TA annulent systématiquement.
• Tenir compte des contraintes personnelles. Rechercher l’accord → le rectorat ne le fait jamais.

Pour toutes et tous :
Avec les nouveaux statuts, l’affectation dans 2 communes différentes – en usage mais complètement illégale jusqu’alors – devient la norme. Néanmoins, elle donne droit systématiquement à 1h de décharge de service (article 4) mais, pour les TZR, cela concerne uniquement celles et ceux qui ont une affectation à l’année.

Contactez-nous ! 06 07 05 76 67 somme@sudeducation.org

Lire la suite...


26 août 2015
INDEMNITE DE CCF C’EST FINI !!!

A partir de septembre 2015, les PLP ne toucheront plus l’indemnité de CCF qu’ils percevaient pour concevoir les sujets, organiser l’épreuve et corriger les copies.

Le décret est paru. Lien ci-dessous :

http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030533560&dateTexte=&categorieLien=id

Une indemnité est créée pour les enseignants du second degré assurant au moins six heures de service hebdomadaire d’enseignement dans les classes de première et de terminale professionnelles et dans les classes préparant à un CAP.
Elle sera également versée aux professeurs d’EPS.

Le montant de l’indemnité est fixé à 300€ au 1er septembre 2015 et à 400€ au 1er septembre 2016 :

http://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2015/7/6/MENH1505026A/jo/texte

De nouvelles économies sur le dos des PLP !

Lire la suite...


18 juin 2015
Solidarité avec un élève jeune majeur sans papiers, jeté à la rue !
Rassemblement lundi 22 juin à 17 h 30 Place Gambetta à Amiens

Le 24 juin, Hervé, orphelin scolarisé en première électrotechnique au lycée professionnel Branly à Amiens et accueilli à l’internat de ce lycée, dormira dans la rue :
- parce que ce soir-là, l’internat du lycée ferme jusqu’en septembre.
- parce que la préfète, sollicitée par Sud éducation dès le 11 juin pour trouver une solution d’hébergement n’a pas daigné répondre.
- parce que le Conseil Général, désormais géré par les Républicains, semble ne plus prendre en charge, les jeunes majeurs sous sa protection.

Les responsables de la Préfecture et les élus de la majorité du Conseil Général se rejettent la responsabilité et se dérobent à leur devoir le plus essentiel : faire vivre les principes humanistes de notre République.

Hervé, que ses professeur-es, son chef d’établissement et ses camarades de classe considèrent comme un élève exemplaire, n’a pas de ressources. Il a, pour ces raisons, dormi dans la rue parce que l’internat ne pouvait l’accueillir le week-end. Il n’a aucune certitude de pouvoir poursuivre ses études en terminale à la prochaine rentrée.

La faillite de nos responsables, elle n’est pas qu’à Lampedusa, à Vintimille, ou aux abords de Calais. Elle est aussi à Amiens.

C’est à Amiens que Sud éducation, avec le soutien du Réseau Education Sans Frontières, vous demande à tous de venir rappeler les politiques à leurs
devoirs.
Nous avons demandé, ce lundi 22 juin à 18 heures, une audience à la préfecture pour que ce jeune qui a commencé des études dans notre pays puisse les terminer dans des conditions décentes.

A Amiens comme ailleurs, c’est sous peine de disparaître que la République doit se remettre à respecter ses valeurs !

Soyez nombreux à venir soutenir notre démarche !

Lire la suite...


14 mai 2015
LA LUTTE PAYE !
(mais ça n’est pas fini)

Le 20 mars dernier, le Rectorat et la proviseure des lycées Branly et Thuillier à Amiens décidaient de supprimer l’unique poste de Prévention Santé Environnement du LP Branly. Dans un courrier envoyé le 12 mai, la Rectrice annonce sa décision de revenir sur cette suppression inique. Pour infliger un tel camouflet à celles et ceux qui, au sein de l’administration, tenaient mordicus à cette suppression de poste, il lui a fallu des raisons particulièrement convaincantes.

Rappel des faits

Depuis le 20 mars dernier, SUD éducation 80 n’a eu de cesse de dénoncer cette sanction déguisée à l’égard d’une militante syndicale trop remuante.

Une fermeture de poste injustifiée et pédagogiquement absurde

La Prévention Santé Environnement constitue un enseignement obligatoire pour tous les élèves de lycée professionnel. Cette matière fait l’objet d’une épreuve de baccalauréat. C’est une matière qui doit nécessairement être dispensées aux 365 élèves du LP Branly prévus à la rentrée 2015. Pas de professeur titulaire pour cet enseignement signifie un-e vacataire payé au lance-pierres, peu ou pas formé, ou bien un TZR épuisé.

Une décision humainement inacceptable

Martine Lefebvre, titulaire du poste, est à un an de la retraite. Elle a 28 ans d’ancienneté au LP Branly. La mettre dehors dans ces conditions, l’obliger à enseigner ailleurs dans le département, quelle bonne idée pour sanctionner une vie professionnelle passée au sein de l’Éducation Nationale !

Une décision illégale

Tout le processus de suppression du poste est entaché d’erreurs et d’irrégularités qui font ressortir le caractère arbitraire de la décision initiale : des CA qui se déroulent sans respecter les dispositions du Code de l’Éducation, des PV rédigés par des membres de l’administration qui ne sont pas des élus… Mais aussi des courriers informant l’enseignante que son poste est supprimé, rédigés au rectorat avant le CA qui entérine cette décision.

La sanction déguisée d’une syndicaliste

Martine Lefebvre est administratrice du LP Branly depuis une quinzaine d’années. Elle défend les personnels, dénonce la dégradation des conditions de travail au LP Branly. Bref, elle fait son travail de syndicaliste. C’est précisément ce que lui reproche la proviseure, par écrit, sur ses feuilles de notation administrative !

SOUFFRANCE AU TRAVAIL : LA LUTTE DOIT CONTINUER !

Si la décision prise par la Rectrice est une victoire pour nous, elle ne doit pas masquer les dysfonctionnements et la souffrance au travail au sein de cet établissement qui ont conduit à cette situation extrême. Voilà pourquoi nous dénoncerons ce jour à l’audience que nous accorde la préfète :

  1. – Les dysfonctionnements des instances du lycée Branly, dysfonctionnements qui ont permis d’aboutir à une suppression de poste inique.
  2. – La répression syndicale dont a été victime Martine Lefebvre et, avant elle, notre secrétaire académique, aujourd’hui en CLM pour dépression.
  3. – Les conditions de travail et la souffrance au travail qui sévissent depuis plusieurs années dans cet établissement et dont la tentative de suicide en janvier dernier est un signal dramatique.

COMPTE-RENDU DE L’AUDIENCE A LA PREFECTURE

Lors de l’audience à la Préfecture, ce mercredi 13 mai, nous avons pu exposer :

- les dysfonctionnements du CA et les irrégularités qui ont abouti à la suppression du poste de biotechnologie ;

- la répression syndicale à l’encontre de Martine Lefebvre, élue au CA et membre de la CHS ;

- la répression syndicale dans l’établissement : celle d’un représentant du SGEN CFDT, mais aussi celui de notre secrétaire académique, des agents qui ne veulent plus se présenter au CA du LP ainsi que ,tout dernièrement, la suppression pure et simple du panneau syndical Sud au lycée Thuillier ;

- la souffrance au travail : l’inspection sanction d’un de nos collègues d’électrotechnique (aujourd’hui en congé longue maladie), l’accident de service de notre collègue d’arts appliqués qui n’a pas été reconnu comme tel alors que l’avis de la commission de réforme n’avait même pas été sollicité, la souffrance des agents qui perdure... ;

- la reconnaissance en accident de service de la tentative de suicide d’un agent de l’administration, qui tarde à venir. Il ne fait aucun doute pour Sud que cette tentative de suicide doit être reconnue en accident de service, au vu des deux jurisprudences récentes.

Nous avons été écouté(e)s mais peut-être que pour être entendu(e)s, il faudra d’autres combats, en particulier contre la direction unique, pour celles et ceux qui s’y opposent.

En tout état de cause, les représentants de la République ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas !

Lire la suite...


7 octobre 2013
Kit contre les heures supplémentaires

Des affiches sont téléchargeables en suivant le lien ci-dessous :

http://www.sudeduc46.org/spip.php?article122

Vous les imprimez, vous les diffusez dès maintenant pour dire non aux heures supplémentaires !

Lire la suite...


17 novembre 2010
ASSISTANT D’EDUCATION

CE QU’IL FAUT SAVOIR DE VOS STATUTS ET DE VOS DROITS

Lire la suite...